La symbolique des grades France Shotokan

Quelques explications sur la progression dans les grades de notre école, décernés par Ohshima Sensei ou son représentant :

Shodan indique une maîtrise des techniques de base. On s’intéresse également au regard, à hikite ou encore à la stabilité.

Nidan correspond à un niveau technique supérieur où les techniques de bases sont enchaînées, avec énergie et lucidité. L’esprit de combat est également essentiel .

Sandan , le pratiquant doit faire preuve de calme. Le passage de grade contient une partie de travail à genoux. On regarde également le sens du ma (distance par rapport à l’adversaire).

Yodan est décerné aux pratiquants qui ont su démontrer une capacité d’engagement évidente : entrer dans l’attaque, avant que la technique ne soit complètement déployée (projection, Irimi). On regarde l’unité de l’esprit, du poing et du corps. Il y a environ 50 Yodan en France depuis la création de France Shotokan (1964).

Godan est décerné à la fois pour des motifs techniques et honorifique. Il est décerné aux personnes ayant suivi depuis longtemps l’enseignement de Maître Ohshima et surtout démontrant des qualités toutes particulières dans sa pratique. Le critère essentiel regardé est le caractère. Il y a une trentaine de Godan depuis la création de France Shotokan (1964). Il s’agit du plus haut grade de notre école.

Partager cet article