Kata Shotokan Ohshima

Comme Funakoshi Sensei le précise dans Karate-Do Kyohan (éditions France Shotokan – 1979, traduit par Ohshima Sensei), le nombre de kata existant en Karate est très important mais il n’est pas nécessaire d’en apprendre un grand nombre sans discrimination. Il est largement suffisant de se limiter aux dix-neuf kata présentés dans cet ouvrage et de les pratiquer intensivement.

Le style Shotokan Ohshima comporte ainsi dix-neuf kata principaux. Ceux-ci viennent aussi bien de l’école Shorin que de l’école Shorei.

Trois katas Taïkyoku :

  • Taïkyoku shodan
  • Taïkyoku nidan
  • Taïkyoku sandan

“Heian” : les katas de la paix

  • Heian Shodan
  • Heian Nidan
  • Heian Sandan
  • Heian Yodan
  • Heian Godan

“Tekki” : le cavalier de fer

  • Tekki Shodan
  • Tekki Nidan
  • Tekki Sandan

Les katas supérieurs

  • Bassai : traverser la forteresse
  • Kwanku : regarder le ciel
  • Jion (nom d’un temple chinois)
  • Jutte (ou Jitte) : les dix mains
  • Hangetsu : la demi-lune
  • Gankaku : la grue sur le rocher
  • Empi : le vol de l’hirondelle

Ten No Kata

Ten-no-kata se traduit par « kata de l’univers » en français.

Dans le livre Karatedo Kyohan, Gichin Funakoshi dit l’avoir mis sur pied dans les années 1940. On peut supposer que le ten-no-kata fut créé afin de faciliter la transition vers le kumite.

Le ten-no-kata comporte deux parties complémentaires :

Ten-no-kata-omote : Mouvements exercés seul qui alternent des techniques de uke (défense) à tori (attaque) et qui visent la recherche de puissance et de précision à chacun des mouvements.

Ten-no-kata-ura : Les mêmes mouvements sont exécutés avec l’aide d’un partenaire, l’un étant tori et l’autre uke. La distance entre les deux adversaires (ma-ai) ainsi que le contrôle des coups (sun-dome) ajoutent au niveau de difficulté.

*Ma-ai : (Jap.) Budo. Espace-temps séparant (Ma) deux combattants lors d’une pause dans l’affrontement avec maintien du contact virtuel et recherche d’harmonie (AI) entre eux. La notion dépasse largement celle de la seule distance, idéale (suffisante pour rester à la fois à l’abri d’une attaque rapide et à proximité pour prendre une initiative décisive. (Encyclopédie des arts martiaux).

*Sun-dome : (Jap.) Karaté. Contrôle d’un coup, vigoureusement stoppé, avec sensation de kime à faible distance (sun = courte distance / dome = stopper) du point d’impact visé. (Encyclopédie des arts martiaux)

Pour plus d’informations :

https://www.franceshotokan.com/content/les-katas-par-maitre-ohshima

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *