Karate et vacances !

Les vacances d’été approchent et c’est souvent une coupure des entrainements car le dojo est fermé. Vivement la rentrée de septembre !

Cependant, il est important de continuer l’entrainement car les progrès sont lents mais oublier est rapide. La karate n’est pas qu’un sport mais aussi un art de vivre.

Pendant cette période, vous pouvez consacrer un peu de temps régulièrement, au moins deux ou trois fois par semaine. Il est préférable de s’entraîner un petit peu chaque jour, 10 à 15 minutes, plutôt que de faire de longues sessions pour au moins deux raisons. La première est que les effets seront meilleurs et la seconde est qu’il est difficile de se motiver pour une longue séance ainsi que d’y mettre du contenu accessible et motivant. Il ne s’agit pas de découvrir de nouvelles techniques ou un nouveau kata pendant ces entrainements (sauf à partir d’un niveau élevé s’appuyant sur des bases solides) mais plutôt d’ancrer ce qui a été vu.

Un conseil serait de mettre dans votre programme ce que vous appréciez le plus sachant que, à priori l’entrainement sera majoritairement individuel et qu’il faudra donc faire sans partenaire.

Si vous aimez faire des coups de pied, faites-en un peu tous les jours, vous pouvez les réviser durant une même séance ou bien travailler une seule technique, en variant les exercices : un déplacement ou pas, vitesse rapide ou lente, travail de l’équilibre, de la trajectoire, de l’impact si vous avez un sac, ….

Mais le karaté n’est pas que la forme technique d’un mouvement, la période estivale est aussi le bon moment de travailler le fond : votre endurance, votre force, votre explosivité, … tous ces aspects qui rentrent en ligne de compte dans l’exécution d’un kata, d’une technique ou d’un enchainement ou lors d’un kumite. Nager, courir, grimper, faire du vélo peut avoir un intérêt dans votre progression en karate.

L’été est aussi une bonne période pour se repasser le film de la saison : qu’aurais-je pu faire mieux? différemment ? quels sont les points d’attention qui m’ont été remontés lors du passage de grade et sur lesquels je dois travailler.

Cette interruption estivale, qui ne doit pas en être une en fait, permet donc aussi de préparer la saison suivante et de repartir avec des objectifs simples et réalistes mais surtout avec une envie de progresser… et ceci à n’importe quel grade ou niveau atteint.

Enfin si des stages sont proposés pendant l’été, n’hésitez pas et inscrivez-vous.

Bon été et rendez-vous à la rentrée.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.